Antonio Valén
Je suis né à Soria (Espagne) en 1965. J’ai aussi vécu à Saragosse et j’habite aujourd’hui à Vigo (Galice).

Je suis linguiste de profession et j’enseigne l’espagnol et le français dans un collège de Galice. Je m’intéresse à l’espéranto depuis 1983 quand j’ai vu par hasard un dictionnaire espagnol – espéranto chez des ami-e-s. 

J’ai écrit la préface du roman Tirano Banderas de Valle-Inclán, traduit en espéranto par Fernando de Diego (1993) et la présentation du recueil de poésies El la sonoraj soloj, de Miguel Fernández (1996).

Je suis aussi connu pour mes nombreuses critiques parues dans diverses publications en espéranto. J’ai longuement travaillé en collaboration avec Miguel Fernández, Liven Dek, Jorge Camacho et Hèctor Alòs, pour réviser et compléter le Grand Dictionnaire espagnol-espéranto de Fernando de Diego entre 1994 et 2003.

J’ai écrit en espagnol (2004) El esperanto: lengua y cultura (L’espéranto: langue et culture), monographie approfondie qui présente l’espéranto d’un point de vue linguistique, littéraire, culturel et historique.

Cependant, mon activité la plus importante depuis de nombreuses années, est la révision de textes de nombreux auteurs, principalement en esperanto. En 2006, pour des raisons de fatigue et par manque de temps, j’ai décidé de ne plus réviser quoique ce soit.

J’ai aussi fait quelques traductions d’oeuvres littéraires pour différentes revues et écrit des poèmes qui ont été publiés pour l’essentiel dans le numéro 25 de Beletra Almanako (2016) et dans la 4ème édition de la Baza literatura krestomatio (2019).

À deux reprises (1999 et 2015), j’ai reçu le 1er prix de poésie aux concours de littérature de UEA. Depuis 2016 je suis membre du jury de ce même concours pour la catégorie Essais. Actuellement je traduis en espéranto le magistral roman de Miguel Delibes Sinjorino en ruĝo sur griza fono, et j’espère pouvoir le faire paraître un jour. 
 
Présentation du cours:

À Plouézec, j’enseignerai le cours supérieur et j’ai l’intention de faire beaucoup travailler mes élèves – cependant avec plaisir, j’espère.

Je dois encore préciser le déroulement du cours car j’écris cette présentation plusieurs mois avant les Rencontres; il est certain que tous les participant-e-s écriront et parleront.